UA-79735565-1
Comment se justifie le PRIX d'un chiot inscrit au LOF ?

Avant tout, il faut savoir qu’il n’existe ni tarif, ni barème, ni mercuriale, et que les prix sont fixés librement par chaque vendeur.

Le Club ne peut en aucun cas intervenir dans ce domaine.
 
Le seul guide est la fameuse loi de l’offre et de la demande. Plus un produit est rare et moins son vendeur est exposé à la concurrence !
Ensuite, il s’agit de l’achat pour une bonne douzaine d’années, d’un chien qui doit répondre à une fonction –principalement la chasse- et, en cas de déception, ça n’est pas comme le fusil qu’on revend ou qu’on range sur le dessus d’une armoire et qu’on oublie: Il faudra se défaire du chien malgré les larmes des enfants, ou l’entretenir sans autre satisfaction que son côté affectueux...et le remplacer dans l’exercice de votre sport !
Comparez aussi le prix investi dans 12/15 ans de chien de qualité, et le prix de votre action de chasse ! Ce dernier, pour une unique saison, est souvent bien plus élevé que le prix “trop cher” demandé pour ce chiot qui vous tente !
Si vous avez trouvé  "le chien" qu'il vous faut (bonnes origines, portée cotée, etc..) le prix n'a finalement qu’une importance très relative (s'il est dans vos moyens), car, puisque vous achetez pour 12 à15 ans de chien, autant choisir celui qui vous convient et ne pas s'attacher à 100 ou 200 € de différence (soit +/- 15 €/an).
En outre, si c'est près de chez vous, à quelques dizaines de centimes d'euro du kilomètre, ça peut jouer pour apprécier la chose !
La comparaison n’a rien à voir avec celle du prix du baril de lessive en grande surface !
Et, entre le chien à 300 € et celui à 1000 €, ce n’est pas obligatoirement le plus cher qui procure les plus gros bénéfices à l’éleveur, il s’en faut !
Ce ne sera pas non plus forcément le chiot acheté le plus cher qui procurera le plus de satisfactions à ses maîtres.
 
Il est tout à fait exact que l'éleveur
occasionnel, qui se contente de faire faire des chiots à l'unique chienne qu'il possède, et qu'il a fait saillir à moindres frais par “l'excellent chien de chasse" d'un copain... encaisse ainsi une bonne recette, le plus souvent non déclarée au fisc d'ailleurs !
 
En revanche, un éleveur
régulier, amateur ou professionnel, qui entretient toute l'année une dizaine de chiens, même lorsqu'ils ne reproduisent plus, et qui, pour "tester" la qualité de son élevage, fait quelques expositions et quelques field-trials chaque année, vous pouvez ajouter quelques milliers d'euros annuels aux frais directs engendrés par cette portée (vétérinaire, alimentation, inscription au LOF), sans compter les milliers de kilomètres que cet éleveur consciencieux parcourt annuellement pour ses chiens, pour lesquels vous ajouterez encore 5000 € au bas mot ! (Et en outre, celui-là a 365 jours de travail par an, pas de vacances, et on est bien plus exigeant à son égard que dans le cas précédent !)
 
Donc, si ce chien à xxx € vient d'un éleveur du genre "consciencieux", qu'il convient à l'acheteur et que le prix est dans les possibilités de celui-ci, ça le regarde lui, et l’appréciation du prix proposé ne dépend que de la priorité donnée à la qualité du produit, tout en sachant que nul ne peut prédire avec certitude comment évoluera un chiot. Il s’agit de choisir de mettre toutes les chances de son côté, ou de prendre un risque ...qui peut pénaliser  la quinzaine d’années que vous passerez avec votre chien.

Retour FAQ - Réponses