UA-79735565-1

Faire reproduire son Épagneul de Saint-Usuge

Capture d’écran 2015-01-21 à 19.29.14……8 chiots


Le but principal de notre club de race est l’amélioration de cette race, ce qui implique qu’il ne faut pas faire reproduire un chien ou une chienne qui a un défaut important susceptible d’être retransmis à ses descendants.
Prenons l’exemple d’un sujet atteint de prognathisme : il ne sera pas confirmé, donc pas autorisé à reproduire car ce défaut est transmissible. S’il reproduit quand même, ses enfants ne seront pas inscrits au livre d’origines français (LOF). Ils seront donc « sans papiers » et dits "d'apparence de race". Autre exemple : Vous faites reproduire un chien atteint de dysplasie (même si on ne peut le déceler à la démarche), il est probable qu’un certain nombre de ses descendants en seront atteints. Les nouveaux propriétaires peuvent vous traîner en justice car la loi française considère la dysplasie comme vice caché. Si les géniteurs en sont exempts, votre bonne foi sera prise en compte mais si ce n’est pas le cas, ce sera considéré comme une faute de votre part. Les chiots cédés sont obligatoirement garantis à la confirmation sauf si vous le précisez sur le certificat de vente qui est obligatoire même si vous cédez votre chiot à titre gracieux.
 
Vous êtes l’heureux propriétaire d’une chienne ou lice et vous vous lancez dans l’aventure : attendez qu’elle ait eu au moins trois « chaleurs », soit environ l’âge de deux ans et plus. Il est recommandé de vermifuger les deux futurs parents avant la saillie. Choisissez un mâle qui soit complémentaire de votre femelle. Par exemple, ne pas choisir un chien qui présente les mêmes imperfections qu’elle car elles se trouveraient accentuées chez les chiots. N’oubliez pas de discuter avec le propriétaire de l’étalon les conditions de cette saillie : le chien est-il confirmé ? radiographié ? (préférez un chien A ou B), que demande t-il ? un chiot ou une contrepartie financière ? Comment doit s’effectuer le règlement ? Quel est son montant ?
La saillie devra avoir lieu entre le 10ème et le 14ème jour après le premier jour des chaleurs mais cela peut varier et il est possible que la femelle n’accepte le mâle que plus tard. Si vous devez vous déplacer pour cette saillie, il vous sera utile de demander conseil à votre vétérinaire qui fera des dosages hormonaux afin de choisir le moment optimum pour pratiquer l’accouplement, que vous répèterez 48 Heures après pour plus de sûreté. N’oubliez pas de remplir un certificat de saillie que vous vous serez procuré auprès de la Société Centrale Canine quelques temps avant et n’omettez pas de faire remplir sa partie au propriétaire de l’étalon. Vous devez renvoyer l’imprimé à la SCC dans les quatre semaines.
Avant la mise bas, soit de 54 à 67 jours (moyenne : 60 à 62) après la saillie, vous devez choisir un endroit calme, pas trop éloigné de l’endroit où vous vivez afin d’être au plus près lorsque l’accouchement débutera. La pièce ne doit pas être humide, il n’y aura pas de courants d’air et la température devra être constante et au moins 20 degrés.
Vous aurez pris soin de préparer une caisse carrée ou mieux, rectangulaire, dont les côtés seront de 1 m et 1,5 m et la hauteur de 30 cm environ. Une barre ronde ou rectangulaire d’environ 4 cm 2 sera fixée, à l’intérieur sur les côtés à environ 10 cm de haut afin d’éviter que la mère n’écrase les bébés contre les parois. Vous aurez pris soin de garnir la caisse de vieux draps. Vers le 58ème jour de gestation prenez la température de votre chienne matin et soir. La température moyenne est de 38° à 38,5°, elle descend de 1 degré 24 heures avant la mise bas. Lorsque les contractions débutent, elle voudra sûrement votre présence qui va la rassurer. Caressez son ventre, rassurez la, parlez lui doucement. Evitez toute présence étrangère, qui pourrait l’inquiéter. Les petits se présenteront à la cadence de 20 minutes à 1 heure. Ils tètent tout de suite.
 
Lorsque tout sera terminé changez le linge. Si vous êtes totalement néophyte, il peut s’avérer utile de demander au vétérinaire de venir vérifier qu’aucun bébé n’est resté dans le ventre de la mère. Les premières nuits laissez une veilleuse dans la pièce, la chienne pourra voir ses chiots. Matin et soir, vérifiez l’état de ses mamelles, elles doivent être souples. Surveillez que les petits les tètent toutes et qu’ils n’en laissent pas une qui pourrait s’engorger. Si vous constatez que l’une d’elles devient dure, et que les bébés ne veulent pas la téter, attention à la mammite. Appelez le vétérinaire sans attendre. N’oubliez pas de faire la déclaration de naissance à la SCC sur l’imprimé adéquat dans les deux semaines.
 
Vers quatre semaines, commencez à leur donner des aliments spécifiques pour chiots. Choisissez une gamme de bonne qualité. Ne donnez pas d’aliments secs. Préférez les petites croquettes que l’on fait tremper. Pour les premiers repas, vous devrez les écraser à la fourchette ou mieux les mixer. Ils doivent être sevrés à 8 semaines. C’est le moment de leur choisir un nom, de les faire tatouer, de les vacciner. Vous devez envoyer la déclaration à la SCC, n’oubliez pas le chèque.
 
Vous voulez vendre vos chiots : avertissez le club dès leur naissance, il communiquera vos coordonnées aux acheteurs potentiels qui s’adressent à lui. Passez des annonces, n’oubliez pas d’y faire figurer le numéro de tatouage de votre chienne, le nombre de mâles et de femelles, leur date de naissance. Attention à bien choisir la période à laquelle vous élèverez votre portée : période de chasse (chienne indisponible) ou chiots disponibles pendant la période des vacances (qu’allez-vous faire des bébés qui ne seront pas vendus si vous devez partir ?) Et maintenant bon courage, vous verrez c’est une merveilleuse aventure.
 
A l’intention des propriétaires de mâles qui désirent que leurs chiens laissent une descendance :
Souvent, au cours d’expositions ou de manifestations canines, vous pouvez rencontrer des propriétaires de femelles qui sont susceptibles de vous demander une saillie de votre chien, par exemple parce qu’il a un beau palmarès, parce qu’il est très équilibré ou tout simplement parce que vous n’habitez qu’à quelques kilomètres de chez eux…Ils vous demanderont vos coordonnées et vous contacteront le moment venu.
Si votre chien est côté 2, 3 points ou plus dans la grille de sélection, il y a des chances qu’il soit préféré à un autre qui sera juste confirmé (cotation 1) faites connaître votre compagnon par ses qualités de chasseur.
Faites le radiographier pour le dépistage de la dysplasie . N’oubliez pas de le présenter au TAN.
 

148_9chiotsstusuge.......portée Daphne Resized.......Capture d’écran 2015-01-21 à 19.29.45


Documents à télécharger